Pourquoi y a-t-il une rivalité entre Montpellier et Nîmes ?

Pourquoi y a-t-il une rivalité entre Montpellier et Nîmes ?

Vous l’avez probablement remarqué, les montpelliérains et les nîmois ne sont généralement pas copains. Mais quelles sont réellement les causes de cette rivalité entre les deux villes ? Nous vous donnons ici quelques explications !

Des raisons géographiques et patrimoniales entre Montpellier et Nîmes

La proximité géographique entre Nîmes et Montpellier (moins de 60 kilomètres séparent les deux villes) a entraîné de nombreux conflits de voisinage au fil des dernières décennies. Au même titre que pour la rivalité entre les gardois et les héraultais, les nîmois et les montpelliérains se trouvent (à juste titre ou non) peu de points communs.

Alors que Montpellier était considérée comme la capitale économique de l’ex-région “Languedoc Roussillon”, cette sorte de suprématie régionale n’a jamais vraiment été bien accueillie (ni reconnue ?) de l’autre côté du Vidourle. A l’inverse, peu nombreux sont les montpelliérains à adhérer à la culture nîmoise, plus portée vers la camargues et ses traditions.

Montpellier : Place de la Comédie

Alors que Montpellier est souvent reconnue comme une ville moderne, plutôt riche et davantage axée vers l’avenir, Nîmes a toujours fait valoir son patrimoine romain, son histoire ouvrière, sa ferveur et ses traditions populaires. Chaque année, ce sont d’ailleurs plusieurs millions de touristes qui viennent visiter la ville de Nîmes.

Nîmes : vues des Arènes

Des raisons sportives liées au football et aux supporters des deux équipes

Entre le Nîmes Olympique (NO) et le Montpellier Hérault Sport Club (MHSC), les rivalités sont nombreuses !

Club fondé en 1937, le Nîmes Olympique a connu un glorieux passé footballistique. Alors que le Stade de Reims dominait le football français dans les années 60, le club est parvenu à se hisser, à deux reprises, en finale de la Coupe de France. A cette époque, le MHSC n’avait pas encore été créé ! Il a fallu attendre 1974 pour que Louis Nicollin lance véritablement le football du côté de Montpellier. Alors que les crocodiles du NO ont continué à briller jusqu’à dans les années 80, le MHSC a gravi les échelons et s’est imposé, à son tour, comme l’une des grandes équipes de football de la région. Un “nouveau venu” qui n’a pas été très bien accueilli dans le Gard. Encore moins lorsque Montpellier a été sacré Champion de France en 2012, 22 ans après avoir également remporté une Coupe de France. Malgré une important passé footballistique, le palmarès du Nîmes Olympique, quant à lui, reste vierge.

Ces dernières décennies, les 2 clubs ont évolué à des niveaux relativement similaires (football professionnel), en s’affrontant à plusieurs reprises dans des compétitions nationales : Coupe de France, Ligue 2 et Ligue 1, etc.

Les confrontations directes entre les deux équipes font partie des “derbys” les plus chauds de France.

Avec des matchs souvent très animés, tant sur la pelouse qu’en tribunes (les supporters des deux clubs se détestent), les confrontations Nîmes-Montpellier aux Costières et les rencontres Montpellier-Nîmes à La Mosson sont à ne pas louper !

Voici quelques photos des échanges de banderoles entre les supporters de Montpellier et ceux de Nîmes :

Ces différences culturelles, historiques et sportives entre Montpellier et Nîmes permettent d’expliquer, en grande partie, pourquoi les deux villes (ou plutôt ses habitants) ne s’aiment pas.

Et vous, vous êtes plutôt Nîmes ou Montpellier ? 😉

Laisser un commentaire