Colocation à Montpellier : L’essentiel à savoir avant d’opter pour un contrat

Colocation à Montpellier : L’essentiel à savoir avant d’opter pour un contrat

D’après le baromètre annuel « attractivité et dynamisme » réalisé en 2020 par le cabinet Arthur Loyd, Montpellier se hisse dans le Top 3 Français des métropoles les plus attractives. L’offre culturelle, l’offre de santé et la qualité de l’environnement sont des facteurs qui font de cette ville le coin idéal où vous pouvez contracter une colocation. Voici un zoom sur les raisons que vous avez d’opter pour une colocation à Montpellier et le contrat idéal à choisir.

Montpellier : qu’est-ce qui fait l’attractivité de cette métropole ?

En raison de son taux d’attractivité qui ne cesse de grimper, Montpellier représente une commune idéale où vous pouvez contracter une colocation. En premier lieu, lorsque vous aménagez à Montpellier, vous êtes accueilli dans un environnement sain, mais très riche en termes de diversité. Parlant d’ailleurs de diversité, la métropole constitue un univers qui en a à offrir en matière de culture. L’offre culturelle est évaluée en effet à 41% d’après un sondage mené sur les habitants. Quant à la qualité de l’offre de santé, elle est estimée à 36 %.

En second lieu, Montpellier figure parmi les 5 premières communes en France, lorsqu’elle est évaluée selon les critères tels que le dynamisme économique et la qualité de vie générale. Outre ces critères, les facteurs comme le coût de la vie, la démographie, les loisirs, la vie estudiantine, l’emploi sont pris en compte pour ce classement.

Par ailleurs, il est important de souligner que la qualité du logement à Montpellier est estimée à 68%. Prenant en compte tous ces éléments, si vous souhaitez vivre en colocation à Montpellier, la métropole est un havre paisible qui saura vous conforter.  

Que contient le contrat de colocation à Montpellier ?

À Montpellier, comme partout en France, pour officialiser une colocation, le propriétaire de maison et les locataires signent un bail. C’est un document à valeur juridique qui définit :

  • la durée du bail ;
  • les obligations du bailleur ;
  • les obligations des colocataires ;
  • un préavis en cas de rupture de contrat ;
  • une clause de solidarité.

En ce qui concerne le bien immobilier, le bail donne des précisions sur des détails tels que : la description des lieux, leurs usages et la surface habitable. Elle met également un accent sur les équipements privatifs, ainsi que les accessoires. Quant au point financier, ce document définit le montant du dépôt de garantie et le montant du loyer hors charges.

Quel type contrat de colocation choisir à Montpellier ?

Le contenu est certes standard, mais il existe deux types de baux de colocation :

Le bail commun solidaire

Dans le cadre d’un bail commun solidaire, un seul contrat est signé par les colocataires, avec clause de solidarité. Ils sont sur un même pied d’égalité et jouissent des mêmes allocations qu’un locataire en solitaire. Cependant, dans ce bail, l’un des colocataires est obligé de payer le loyer de l’autre si ce dernier ne le fait pas.

Le bail individuel

Le bail individuel, comme son nom l’indique, est sans clause de solidarité. Dans ce contexte, la rupture du contrat est plus simple. Il n’y a pas obligation de trouver un remplaçant si l’un des colocataires déménage. En revanche, il est beaucoup plus rare, puisqu’il n’est guère avantageux pour le propriétaire. 

Laisser un commentaire