Investir à Montpellier ? Flatlooker vous guide

Investir à Montpellier ? Flatlooker vous guide

Montpellier est une ville attirante et dynamique. L’agence de location à Montpellier Flatlooker a su voir le potentiel de la Surdouée et y propose ses services. Cette start-up bouleverse le marché en digitalisant entièrement le processus de location. Mandats électroniques, visites en ligne et gestion locative à distance : de quoi éviter les 40 minutes de trajet qu’il faut pour traverser la ville. Passer par Flatlooker c’est une mise en location de son bien 3 fois plus rapide qu’avec une agence traditionnelle et des frais de gestion de seulement 3,9% du loyer TTC. C’est pratique, c’est efficace et c’est bon marché.

L’état des lieux du marché immobilier Montpelliérain

Montpellier, sans avoir l’envergure de Paris, est une ville très vivante. Son marché immobilier en est la preuve. La Surdouée propose à ses habitants, plus de 160 000 logements ayant un prix raisonnable. En effet, les experts immobiliers locaux estiment un budget minimum de 350 000 € pour l’achat d’une maison dans les environs de Montpellier. Au sein des murs de la ville, le prix à l’achat s’élève à environ 3000 €/m2. Par comparaison, s’installer dans Nice, Bordeaux ou Lyon requiert un investissement qui s’approche plutôt des 4500€/m2.

Lors de la découverte d’un nouveau marché immobilier, tout investisseur se doit d’apprendre ses spécificités. Dans l’optique d’épauler les intéressés, Flatlooker a lancé un grand projet de partage de données. L’agence met à disposition le prix des loyers par m2, les loyers moyens par typologie de bien ou le prix d’achat, aussi bien pour la ville entière qu’à l’échelle de la rue.

Les loyers de Montpellier, compris dans une fourchette de 12 à 24 €/m2, peuvent varier (comme partout) selon le quartier, le locataire type, la surface etc. À Montpellier, les Beaux-Arts, centre culturel, affiche des loyers plus élevés que la moyenne (16€/m2). En contraste, les quartiers plus modestes comme les Cévennes proposent des loyers plus abordables.

Conseils pour investir à Montpellier

Une connaissance du terrain est nécessaire à la réussite de son investissement immobilier. Quels types de biens sont populaires ? Quels locataires doit-on viser ? Quels quartiers ont la cote ?
Flatlooker a pris le temps d’analyser les tendances du marché Montpelliérain.

Si son cœur regorge d’Histoire, le reste de Montpellier est bien plus récent. D’après les données recueillies par Flatlooker, environ 60% des logements Montpelliérains ont été érigés après 1970. Vous pouvez donc investir dans un logement neuf par le biais du dispositif Pinel. La Surdouée fait partie de la zone A du dispositif Pinel. Le plafond de loyer autorisé pour les logements dans cette zone est de 12,95 €/m2. Le plafond de loyer est donc proche du loyer moyen de la ville (16€/m2). Les propriétaires cherchant à investir dans l’immobilier neuf de Montpellier pourront profiter de la réduction d’impôts sans trop impacter la rentabilité de leur investissement.

Il faut aussi savoir que la Surdouée est une ville où le bon vivre dépend de l’équilibre entre les résidents permanents et ceux de passage. Chaque année, Montpellier accueille 500 000 touristes à la recherche d’une aventure médiévale et 70 000 étudiants en quête de savoir. Ces derniers donnent vie à la ville et créent de la demande de location.

Les touristes, à la recherche de balades sur les pavés et de bâtiments historiques, ont tendance à se rapprocher de l’Écusson. L’authenticité et le charme du quartier font oublier les loyers plus élevés que la moyenne. Les étudiants, plus modestes, se regroupent dans les appartements et résidences du quartier Hôpitaux-Facultés. Moins central, ce quartier reste vivant de par la présence des campus de nombreuses universités telles que Les Mines ou Sup de Co.

Ces locataires sont très susceptibles de passer par le biais d’internet pour se trouver un logement le temps de leur passage à Montpellier. Flatlooker a compris ce besoin et est parfaitement adapté à la gestion locative des biens immobiliers destinés à les accueillir.

Laisser un commentaire