Où avorter à Montpellier ?

You are currently viewing Où avorter à Montpellier ?
Notez ce post

L’avortement est un droit garanti par la loi du 17 janvier 1975. Grâce à lui, près de 220’000 IVG (Interruptions Volontaires de Grossesse) sont effectuées chaque année en France, sur des femmes entre 15 à 49 ans. A noter qu’il est possible de se faire avorter avant la 12e semaine de grossesse, soit avant la 14e semaine sans règle. Ensuite, c’est impossible.

Découvrez ci-dessous toutes les informations utiles pour savoir où et comment faire une IVG à Montpellier.

Où faire une IVG à Montpellier ?

Le service d’orthogénie, où est pratiqué l’IVG, est situé au CHU Arnaud Villeneuve de Montpellier, dans le secteur Femme-Mère-Enfant.

Adresse du CHU de Montpellier : 371 Avenue du Doyen Gaston Giraud, Montpellier.

Vous pourrez là-bas avoir accès à un suivi psychologique, en plus d’une consultation médicale obligatoire et d’un entretien avec une assistante sociale. Au total, ce sont plus de 17 personnes qui seront là pour vous aider, vous conseiller et vous guider.

Une consultation médicale obligatoire avant l’IVG

Une consultation médicale est obligatoire avant un IVG. Le médecin sera bien sûr soumis au secret médical. La confidentialité sera donc totale. Le médecin remplira un dossier grâce aux réponses des questions qu’il vous posera. Ce dossier vous suivra durant tout le long du processus d’avortement. Ensuite sera réalisé sur vous un examen gynécologique et vous subirez aussi une échographie.

Vous devrez ensuite prendre une décision, à savoir : de quelle manière souhaitez-vous être avortée ?

Deux méthodes d’IVG pour avorter

  • l’IVG médicamenteuse :
    Il est possible d’être avortée par une absorption de médicament si la démarche est entamée avant 9 semaines sans règles. Vous devrez prendre 2 médicaments, un en présence du médecin lorsqu’aura lieu la consultation, et le second 2 jours plus tard alors que vous serez hospitalisée une demi-journée. Ces médicaments vont provoquer de grosses contractions qui vous permettront d’expulser votre fœtus. 2 semaines après, vous devrez de nouveau vous rendre à l’hôpital pour vous assurez que tout s’est bien passé. Il faut être prévenu qu’avec cette méthode, vous subirez des saignements très importants pendant 10 jours. Cela ressemblera à des règles, mais en bien plus douloureuses et avec un débit très important. Des médicaments anti-douleurs vous seront fournis.
  • L’IVG Chirurgicale :
    Il est possible d’avoir recours à une opération chirurgicale si vous entamez votre démarche d’avortement avant la 12e semaine de grossesse. Le chirurgien va dilater votre col de l’utérus, grâce à un instrument chirurgicale et à des médicaments, et aspirer votre fœtus grâce à un tuyau. Tout cela pourra être réalisé en vous anesthésiant, localement ou entièrement. Cela dépendra de votre choix. Un guide récapitulatif vous sera fourni et il vous faudra signer une affirmation de consentement. Vous serez hospitalisé quelques heures suite à cette opération. Il vous sera remis un guide sur l’anesthésie à l’issue de cet entretien et vous devrez signer un consentement. A noter qu’une hospitalisation de quelques heures est suffisante, le plus souvent, pour une IVG, même si elle est pratiquée sous anesthésie générale. L’intervention se déroule dans un bloc opératoire et dure une dizaine de minutes. Il vous sera demandé de signer une confirmation de demande d’IVG lors de cette consultation.

Comment faire une IVG à Montpellier pour une mineure ?

Si vous êtes mineure, vous êtes dans l’obligation d’être accompagné par un adulte pour vous faire avorter selon l’article L 2212-7 du code de la santé publique. Il est possible qu’il s’agisse d’une autre personne que vos parents, et vous avez le droit de cacher votre avortement à ces derniers. L’adulte vous accompagnant devra prouver à l’hôpital qu’il est bel et bien majeur. Son identité sera gardée secrète.

Son rôle est de vous soutenir moralement. Il pourra être présent lors des consultations et pourra vous aider lors de votre sortie de l’hôpital après que vous ayez avorté.

Il n’aura aucun droit légal sur vous suite à cela ni aucune autorité parentale. Vous ne pourrez pas lui reprocher quoi que ce soit légalement pour le soutien qu’il vous a apporté. Il est lui aussi tenu au secret médical et pourrait par contre être attaqué en justice s’il venait à révéler votre décision d’avoir recours à l’IVG, au titre d’atteinte à la vie privée.

A noter que le Planning Familial de Montpellier peut recevoir des mineures souhaitant avorter. Des consultations sont proposées.

Adresse du Planning Familial de Montpellier : 48, Boulevard Rabelais – 34000 Montpellier.
Téléphone : 04.67.64.62.19

Vous trouverez des informations complémentaires sur leur site Internet.

Laisser un commentaire